victimes de la route

Journée mondiale du souvenir des victimes de la route : l’AWSR rappelle les démarches essentielles après un accident

Par son expérience, le département Information et orientation des victimes de la route de l’AWSR constate fréquemment que les assureurs RC-auto ne sont pas informés par leur(s) assuré(s) de la survenance d’un accident, même avec blessés. Il s’agit pourtant de l’une des premières choses à faire. À l’occasion de la Journée mondiale du souvenir des victimes de la route qui aura lieu ce dimanche, l’AWSR rappelle les démarches à accomplir après l’accident et revient sur le bilan de son service consacré aux personnes touchées par un accident de la route.

Un service gratuit pour les victimes de la route

« La vie ne tient qu’à un fil » … Un grave accident de la route confronte brutalement les personnes impliquées à cette réalité.

À l’occasion de la journée mondiale du souvenir des victimes de la route qui sera célébrée ce dimanche 19 novembre, le Ministre wallon de la Sécurité routière Carlo DI ANTONIO rappelle que la Wallonie a mis en place un service entièrement dédié aux personnes touchées par un accident de la route.

Depuis près de 3 ans, l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) vient ainsi en aide aux victimes de la route et leurs proches. 

Journée mondiale du souvenir des victimes de la route

L’AWSR se met au service des victimes et de leurs proches depuis 2 ans

Le département d’information et d’orientation des victimes de la route de l’AWSR souffle ses deux bougies ! Depuis sa création, il est déjà venu en aide à de nombreuses personnes. A l’occasion de cette journée spéciale, toute l’équipe rend hommage aux victimes encore trop nombreuses sur nos routes.

Journée mondiale du souvenir des victimes de la route

1,25 millions de morts sur les routes dans le monde en 2013

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier son rapport sur la sécurité routière. Il en ressort que 1,25 million de personnes dans le monde sont mortes en 2013 suite à un accident de la circulation. Les routes africaines restent les plus dangereuses.

Tout n’est pas noir puisque ce chiffre est relativement stable depuis plusieurs années malgré l’augmentation croissante de la population et du nombre de véhicules. Cela montre que les actions en faveur de la sécurité routière portent leurs fruits. Mais il y a évidemment encore des progrès à faire.